Covid-19 : Protocole national pour assurer la santé et la sécurité de vos salariés

Face à la crise sanitaire du Covid-19 qui touche le monde entier, le gouvernement français a mis en place un protocole national visant à donner des consignes précises et concrètes aux employeurs afin d’assurer la santé et la sécurité de leurs salariés. Découvrez ces différentes mesures à appliquer jusqu’à nouvel ordre ! 

Renforcer la vigilance pour lutter contre la pandémie 

Permettre la poursuite de l’activité économique tout en assurant la protection des salariés qui travaillent, voilà l’objectif principal du gouvernement. Pourtant, de nombreux secteurs d’activité continuent d’être impactés en décembre 2020. Les bars et restaurants, les hôtels, les lieux culturels et cinémas ainsi que les stations de ski doivent rester fermer jusqu’à début janvier 2021 au moins. Tous espèrent ouvrir dès que possible mais seule l’évolution de la situation sanitaire est déterminante. 

5 priorités à respecter dans les entreprises 

  • Evaluer les risques d’exposition au virus ;  
  • Mettre en œuvre des mesures de prévention visant à supprimer les risques à la source ; 
  • Réduire au maximum les expositions qui ne peuvent être supprimées ;  
  • Privilégier les mesures de protection collective ; 
  • Mettre en place les mesures de protection des salariés répondant aux orientations du présent protocole. 

Le télétravail devient la norme 

À plusieurs reprises, la ministre du Travail s’est exprimée pour rappeler que le télétravail reste la solution à privilégier lorsque les métiers le permettent. L’objectif de ce dispositif encore peu répandu dans les entreprises françaises avant la crise de la Covid-19, est de limiter au maximum les regroupements des salariés au sein de leur entreprise. Cela permet d’éviter les clusters, ces endroits où le virus se transmet très rapidement en raison de la présence de nombreux individus. 

Pour les emplois non adaptés à la pratique du télétravail, les employeurs doivent mettre en place des mesures de protection renforcées afin de faciliter le travail en présentiel. Voici quelques exemples de mesures recommandées par le gouvernement dans le protocole national officiel : 

  • Bureau individuel ou limitation du risque (ex : écran de protection, aménagement des horaires) ;
  • Vigilance particulière quant au respect des gestes barrière et port d’un masque de type chirurgical ;  
  • Absence, ou à défaut limitation du partage du poste de travail et nettoyage et désinfection de ce dernier au moins en début et en fin de poste ; 
  • Mode de déplacement domicile travail favorisant le respect des gestes barrières, pouvant notamment s’appuyer sur une adaptation des horaires d’arrivée et de départ.  
  • Mise à disposition de masques de type chirurgical y compris pour les transports. 

Les mesures d’hygiène et de distanciation à respecter 

Les gestes barrières font désormais partie de notre quotidien, que ce soit en entreprise ou dans les lieux publics. 

Il devient essentiel de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un gel hydro-alcoolique afin de supprimer les bactéries. 

Le port du masque, bien qu’il soit contraignant, est obligatoire en entreprise, dans l’espace public et dans les boutiques et centres commerciaux. Les masques chirurgicaux et en tissu doivent être changés toutes les quatre heures pour que vous soyez protégé contre le coronavirus. 

Quant aux gestes d’affection et de politesse, ils doivent là aussi être mis de côté tant que le virus circule toujours. Finies les poignées de main et la bise au travail, vous devez désormais trouver un autre moyen de vous saluer sans vous toucher (promis, c’est facile !). 

Enfin, le respect d’une distance physique d’au moins un mètre avec toute personne étrangère à votre foyer est vivement recommandé pour éviter la transmission du virus. 

Les autres recommandations du gouvernement 

À toutes ces mesures des recommandations officielles sont ajoutées dans le protocole national. Les voici : 

  • Aérer régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées, pendant quinze minutes ou s’assurer d’un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation 
  • Nettoyer régulièrement avec un produit actif sur le virus SARS-CoV-2 les objets manipulés et les surfaces y compris les sanitaires 
  • Éliminer les déchets susceptibles d’être contaminés dans des poubelles à ouverture non manuelle 
  • Eviter de porter des gants : ils donnent un faux sentiment de protection. Les gants deviennent eux-mêmes des vecteurs de transmission, le risque de porter les mains au visage est le même que sans gant, le risque de contamination est donc égal voire supérieur 
  • Rester chez soi en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.) et contacter son médecin traitant (en cas de symptômes graves, appeler le 15) 
  • Auto-surveillance par les salariés de leur température : un contrôle systématique de température à l’entrée des établissements/structures ne peut avoir de caractère obligatoire. Cependant, toute personne est invitée à mesurer elle-même sa température en cas de sensation de fièvre avant de partir travailler et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de Covid-19. 

Le rôle des employeurs dans les tests de dépistage 

Selon le protocole national, “les entreprises ont un rôle à jouer dans la stratégie nationale de dépistage”. Comment ? Tout d’abord, en relayant les messages des autorités sanitaires qui incitent les salariés à rester chez eux en cas de symptômes et à consulter un médecin dans les plus brefs délais. 

L’employeur doit inciter un salarié à se faire tester s’il présente des symptômes. Une fois les résultats du test communiqués, des dispositions doivent être prises rapidement pour isoler les cas contacts potentiels et protéger l’ensemble des salariés. 

Les vaccins sont entrés sur le marché en décembre 2020 

Après de longs mois de recherches et expérimentations scientifiques, les premiers vaccins contre la Covid-19 sont officiellement entrés sur le marché au début du mois de décembre 2020. 

Les premières vagues de vaccination massives ont débuté dans certaines villes de France afin de permettre aux habitants de se protéger contre le virus qui, malgré les mesures strictes, continue de faire de nombreux morts chaque jour. 

Le gouvernement prévoit de vacciner en priorité les personnes vulnérables âgées de 65 ans et plus, et en particulier les résidents des EHPAD et autres établissements de santé qui ont généré des clusters importants. 

En revanche, de nombreux Français ne sont pas encore prêts à se soumettre à ce vaccin par crainte. En temps normal, il faut compter plusieurs années avant qu’un vaccin voie le jour. Face à la crise sanitaire mondiale, les scientifiques ont redoublé d’efforts pour créer des vaccins contre la Covid-19. Malgré cette avancée inédite, certains craignent le manque de recul sur le virus et sur le vaccin. Il faudra sans doute attendre plusieurs mois pour tirer des conclusions sur l’efficacité de ce nouveau vaccin. 

Télécharger le Protocole national (PDF)

Pourquoi faire appel à Hop Intérim ?

Simple !

Vos démarches en ligne partout en France

Fiable !

Un professionnel de l'intérim à votre disposition

Économique !

Jusqu’à - 15% par rapport à un contrat intérim classique

Obtenez un devis