SMIC 2021 : une augmentation de 1% seulement au 1er janvier

Comme on pouvait s’y attendre, le SMIC 2021 va connaître une faible hausse de seulement 1% qui correspond à la revalorisation automatique appliqué chaque année en janvier. Pour rappel, en 2020, il avait augmenté de 1,2% atteignant 10,15 euros brut. 

A combien s’élève le SMIC en 2021 ? 

En 2020, le SMIC horaire brut s’élevait à 10,15 euros, soit 1 539,42 euros mensuels pour un contrat de travail de 35 heures hebdomadaires. En appliquant l’augmentation de 1%, le SMIC 2021 atteint donc la somme de 10,25 €, soit 1 554 euros brut mensuels. 

Aucun coup de pouce supplémentaire pour le SMIC ? 

Chaque année, le salaire minimum de référence peut augmenter selon deux éléments distincts à savoir l'inflation du niveau de vie des 20 % des ménages le plus pauvres et la moitié de l'augmentation du pouvoir d'achat du salaire horaire de base des ouvriers et des employés à fin septembre. 

Selon Les Echos, “la première, qui restait attendue, ressort négative (-0,2%) et n'est donc pas prise en compte. Reste donc la seconde, déjà connue, qui ressort à 1,91 %. D'où une augmentation de 0,955 % qui, après arrondi au centime supérieur, aboutit à un SMIC horaire de 10,25 euros”. Selon le président du Groupe d’expert s chargés d'éclairer le gouvernement et professeur d'économie associé à l'Université d'Aix-Marseille, Gilbert Cette, “il y aura quand même un gain de pouvoir d'achat”. 

Depuis 2008, le gouvernement ne prend pas seul la décision d’augmenter le SMIC 2021. Il consulte un panel d’économistes qui, selon leurs études, aiguillent le gouvernement sur l’augmentation à appliquer au SMIC au 1er janvier. 

Cette année, l’enquête a été remise le 1er décembre 2020 à Elisabeth Borne, laissant seulement quelques semaines aux décisionnaires d’acter le taux d’augmentation du SMIC 2021. Le constat est sans appel puisque selon ces économistes “la crise sanitaire et les problèmes économiques qui en résultent ne plaident pas en faveur d’un coup de pouce”. On pouvait s’y attendre mais voilà que c’est désormais officiel. Toujours selon ces professionnels, “une hausse au-delà de la revalorisation automatique porterait préjudice à l’emploi des plus précaires”. 

Combien de personnes ont bénéficié de l’augmentation du SMIC en 2020 ? 

Chaque année, le ministère du Travail répond à cette question au cours du mois de décembre. D’après Elisabeth Borne, en 2020, l'augmentation du SMIC a bénéficié à 2,25 millions de salariés du secteur privé soit 13 % des salariés.

Les impacts de la crise de la Covid-19 sur les salaires 

Près d’un an après le début de cette crise sanitaire sans précédent, il est facile de dresser un bilan de ses impacts sur le pouvoir d’achat des salariés, et il est plutôt négatif malheureusement. 

Des indemnités de chômage partiel en constante diminution 

Le confinement a engendré des mesures particulières comme la mise en place de l’activité partielle. Même si elle existait déjà, elle n’était pas prévue pour concerner autant de salariés et de secteurs d’activité sur une durée aussi longue. 

Jusqu’au 31 décembre 2020, le chômage partiel prévoit le maintien de 84% du salaire net pour tous les salariés, dans la limite de 4,5 SMIC.  

A compter du 1er janvier 2021, la rémunération des salariés encore en chômage partiel sera de 72% du salaire net (60% du brut), comme prévu dans le décret publié le 30 octobre dernier. Cela veut donc dire que les revenus des Français vont encore diminuer en raison du contexte qui ne permet pas à certains établissements de rouvrir leurs portes. 

Des augmentations de salaire plus difficiles à obtenir

La fin d’année est souvent synonyme d’entretien annuel professionnel (EAP). C’est lors de cet échange en tête à tête avec son manager qu’un salarié fait le bilan de l’année écoulée, des difficultés rencontrées mais aussi et surtout des réussites. 

C’est également lors de ce rendez-vous professionnel que les projets et ambitions pour l’année à venir sont exposés au salarié par son manager. L’objectif est de définir ensemble une feuille de route à suivre pendant 12 mois, pour mener des projets à leur terme dans les meilleures conditions. 

Enfin, l’EAP permet au salarié d’aborder un sujet important mais souvent redouté : la rémunération. Après avoir fait ses preuves tout au long de l’année, l’employé est en mesure de demander une augmentation raisonnable et en adéquation avec son poste, ses réussites et ses évolutions à venir. 

En 2021, il est possible que les employeurs soient frileux à octroyer des augmentations à leurs salariés en raison de l’année qui vient de s’écouler et des perspectives pour l’année à venir. La projection sur les prochains mois reste très difficile à cause de la crise sanitaire qui semble ne pas être prête à disparaître avant l’été prochain. 

Un pouvoir d’achat réduit pour les salariés 

Qui dit baisse de revenus, dit obligatoirement baisse du pouvoir d’achat. En 2020, de nombreux salariés ont été placés au chômage partiel lors du premier confinement. Cette situation a eu un impact considérable sur les rémunérations versées par les employeurs. 

Les salariés ont perçu 70% de leur salaire brut, soit 84% du net. Certaines entreprises ont tenu à maintenir les rémunérations à 100% pendant tout le confinement, afin que leurs employés ne soient pas confrontés à des difficultés financières.  

Mais d’autres, n’ayant pas la trésorerie nécessaire pour assurer le maintien total de tous les salaires, n’ont eu d’autre choix que de verser 84% du salaire net à leurs collaborateurs. Chaque mois, les factures courantes ont continué à tomber (eau, électricité, gaz, internet...) entraînant pour certains Français de véritables difficultés financières et psychologiques. 

Tout au long de l’année 2020, les Français ont naturellement revu leurs dépenses. Les achats compulsifs, jugés non essentiels ont considérablement diminué. A l’inverse, ils se sont davantage consacrés à l’achat de denrées alimentaires, notamment auprès des petits commerçants, maraichers et agriculteurs locaux. 

La période des fêtes de fin d’année, déjà très attendue par les commerçants chaque année, l’est sans doute plus que jamais en 2020 ! Tous espèrent que les Français vont profiter de Noël pour apporter un peu de joie dans leur foyer avant de bien démarrer 2021.

Pourquoi faire appel à Hop Intérim ?

Simple !

Vos démarches en ligne partout en France

Fiable !

Un professionnel de l'intérim à votre disposition

Économique !

Jusqu’à - 15% par rapport à un contrat intérim classique

Obtenez un devis