CDD ou contrat de travail temporaire ? Quels sont les cas de recours à l’intérim ?

3 avantages de l’intérim avec votre agence en ligne

  • Vous pouvez faire travailler la personne de votre choix
  • Votre salarié commence dans la journée si nous avons tous les éléments
  • Vous déléguez toute la gestion administrative à des professionnels

Comment trouver du personnel pour des missions de travail temporaire ?

Vous êtes employeur et avez besoin de main d’œuvre rapidement pour faire face aux nombreuses sollicitations de vos clients ? Plusieurs solutions s’offrent à vous pour embaucher du personnel qualifié et répondant à vos attentes. Voici en détail les cas de recours à l’intérim autorisés par la législation.

    Vous souhaitez un contrat d'intérim pour votre candidat ?

    Réponse sous 24h les jours ouvrables

    Appelez-nousDemandez un devis

    Rédigez une offre d’emploi et diffusez-la sur le web pour recevoir des CV

    À tort, vous pensez que le métier de recruteur n’est pas à votre portée. Pourtant, vous savez parfaitement ce que vous recherchez, vous connaissez le poste à pouvoir et êtes mieux placé que quiconque pour déterminer les compétences à maîtriser. Dans ces conditions, pourquoi ne pas déposer une offre d’emploi en ligne ? Nous la partageons sur le web afin que vous receviez des CV ciblés et que vous procédiez vous-même à la sélection des meilleurs profils.

    En quelques heures, vous pouvez recevoir plusieurs candidatures adaptées à votre besoin. Votre recrutement peut alors aller très vite et le recours à l’intérim est un véritable avantage pour régler votre situation, non ?

    cas de recours intérim

    Le recours à l’intérim pour recruter une connaissance ou un enfant du personnel

    En tant qu’employeur, vous connaissez les besoins de votre entreprise et les profils recherchés. Vous pouvez donc tout à fait embaucher un de vos proches ou l’enfant d’un membre du personnel en contrat de travail temporaire. Si vous avez déjà votre candidat(e), la partie recrutement est faite ! En revanche, vous devez gérer le dossier administratif de votre nouvelle recrue et ce n’est pas toujours facile ! Il est possible que vous ne soyez pas à l’aise avec cet exercice ou que vous n’ayez pas le temps. Dans ce cas, l’aide d’un professionnel s’avère indispensable.

    En ayant recours à l’intérim pour l’embauche d’une personne que vous connaissez, vous gagnez un temps considérable dans le processus de sourcing (recherche de candidat). Même si une formation de quelques jours peut être nécessaire pour que votre nouveau salarié devienne autonome, vous serez gagnant. De cette façon, vous bénéficiez d’un second avantage non négligeable : aucune démarche administrative à gérer ! Pas de DPAE à créer, pas de contrats de travail à rédiger ni de bulletins de paie à éditer. Un vrai soulagement, non ?

    Vous souhaitez connaître le tarif de votre contrat d’intérim confié à votre agence en ligne ? Contactez-nous ! Nous réalisons un devis gratuit et sans engagement en tenant compte de vos critères (rémunération brute horaire et durée de la mission).

    Quels sont les cas de recours à l’intérim prévus par la législation française ?

    Le recours à l’intérim doit être utilisé lorsqu’une entreprise est confrontée à une situation nécessitant un besoin de main d’œuvre important pour une durée déterminée. Pour éviter l’abus des contrats courts, le Code du travail définit clairement les conditions dans lesquelles un salarié peut être délégué auprès d’une entreprise :

    • Remplacer un salarié absent pour cause de maladie par exemple ;
    • Pourvoir un poste à caractère saisonnier qui ne justifie pas l’embauche en CDI ou en CDD ;
    • Remplacer un chef d’entreprise commerciale, artisanale ou industrielle ;
    • Remplacer un professionnel qui exerce une activité libérale ;
    • Remplacer un chef d’exploitation agricole ;
    • Permettre à des personnes sans emploi ou à la recherche d’une formation professionnelle de se réintroduire en réalisant une mission d’insertion ;
    • Pallier la période entre le départ d’un salarié et l’entrée en service effective d’un salarié en CDI.

    Dans le cas de commandes exceptionnelles, de tâches occasionnelles ou encore de travaux urgents à réaliser, les entreprises des secteurs privé et public peuvent également embaucher des personnes en contrat de mission. A l’inverse, il est interdit par le Code du travail d’avoir recours à l’intérim pour pourvoir durablement un poste permanent, remplacer un(e) salarié(e) gréviste ou un médecin du travail, réaliser des travaux dangereux, et après un licenciement économique.

    Quels sont les secteurs d’activité concernés ?

    Contrairement aux idées reçues, les secteurs du Bâtiment et de l’Industrie ne sont pas les seuls à embaucher du personnel temporaire. Les exploitations forestières, les chantiers navals, l’hôtellerie et la restauration, ou encore la santé font régulièrement appel à des travailleurs. Ces secteurs d’activité spécifiques figurent dans un décret du Code du travail qui les autorisent à recourir au CTT.

    Le saviez-vous ? Les établissements de santé recrutent régulièrement des infirmiers, des aides-soignants, des médecins ou encore des éducateurs spécialisés H/F pour pourvoir des missions d’une journée ou plus !

    Qu’est-ce que le délai de carence ?

    Lorsqu’un employeur fait appel à des intérimaires, il doit respecter des obligations légales parmi lesquelles figure ce qu’on appelle « un délai de carence en intérim ». Il s’agit d’une période entre deux missions pendant laquelle il est interdit de pourvoir le poste concerné par la même personne. Sa durée varie en fonction de la durée du dernier contrat signé pour cette mission. L’objectif du délai de carence est de lutter contre le recours massif aux contrats de courte durée qui, en se succédant, peuvent signifier qu’une personne en CDI pourrait être recrutée pour occuper le poste à temps plein.

    La durée d’un contrat de travail temporaire

    Pour les mêmes raisons que précédemment, contrat de mission intérim signé par l’intérimaire stipule obligatoirement un début et une fin de mission. En cas de recours à l’intérim, la période d’activité ne peut excéder 18 mois (renouvellement inclus), sauf exceptions légales. Si vous souhaitez que le contrat soit prolongé, vous devez respecter le délai de carence (soit 6 mois) ou proposer un CDI obligatoirement.

    Faut-il s’attendre à un bonus malus sur les CDD ?

    En 2019 déjà, le sujet était au cœur de nombreuses préoccupations. Après l’année 2020 et la crise de la Covid-19, le sujet semble ne plus être une priorité pour le gouvernement. Et c’est une bonne nouvelle pour les employeurs qui ont l’habitude de recourir aux contrats courts en intérim pour leur entreprise. Il faudra sans doute attendre quelques mois encore pour voir le sujet revenir sur la table des négociations. Nous serons là pour couvrir l’information et vous informer sur les nouvelles modalités de recours à l’intérim.

    Retour haut de page